S'inscrire pour une démonstration

En cliquant sur le bouton, vous consentez au traitement de vos données personnelles

S'inscrire pour une démonstration

Close

S'inscrire pour une démonstration

En cliquant sur le bouton, vous consentez au traitement de vos données personnelles

Est-il possible de tromper l’«Examus»?
Nous répondons à vos questions

Dès que la solution « Examus » est devenue un outil populaire de surveillance, divers fils de discussion ont été publiés sur des ressources web où des enthousiastes cherchaient des moyens de contourner notre système de surveillance. Nous avons décidé de publier les réponses aux questions les plus populaires sur notre blogue.
L'histoire nous montre que dès qu'une nouvelle solution technique est créée, en particulier une solution qui introduit certaines restrictions, il y a des gens qui veulent contourner ces restrictions. En règle générale, les systèmes de contrôle agissent préventivement sur 97 à 98 % des utilisateurs, qui perdent leur motivation à enfreindre les règles, sachant que l'examen est sous contrôle. Cependant, il y aura toujours 2 à 3 % du public qui sera prêt à inventer de nouvelles façons de contourner les restrictions. Nous avons préparé notre matériel spécialement pour eux.

1. Et si vous imprimiez une photo de votre visage et la teniez devant une webcam tout en cherchant une réponse sur votre téléphone ?

Même si vous parvenez à tromper l'IA de cette manière, la vidéo est, dans la plupart des cas, visionnée par des surveillants humains qui verront la violation pendant ou après l'examen.

2. Et si vous utilisez un deuxième moniteur ?

Le système de surveillance surveille automatiquement la présence de dispositifs supplémentaires (y compris les moniteurs) lorsque vous commencez. L'examen ne peut être commencé qu'à condition que l'ordinateur de l'utilisateur ait passé toutes les étapes de validation. En outre, le surveillant surveille également si le candidat utilise des dispositifs supplémentaires - leur utilisation est généralement évidente par le fait que les yeux sont régulièrement détournés de l'écran principal.

3. Et si vous utilisez une machine virtuelle ou un programme de démonstration à l'écran pour un autre utilisateur ?

Le système « Examus » récupère des informations à partir de trois sources : audio, vidéo et un enregistrement d'écran de bureau. Si vous essayez d'ouvrir quelque chose d'autre sur votre ordinateur (par exemple, une interface de programme tiers) autre que la page d'examen, l'IA enregistrera immédiatement la violation. Et l'implication du surveillant permet de détecter directement et indirectement des violations supplémentaires, comme l'utilisation de machines virtuelles et de programmes de démonstration de bureau.

4. Et si la vidéo était enregistrée et mise en boucle à partir de l'identification de l'utilisateur ? Et si l'inclure dans l'examen au lieu de l'enregistrer à partir de la webcam ?

En premier lieu, il s'agit d'une tâche assez complexe sur le plan technique. En deuxième lieu, le processus d'identification est loin d'être un processus ordonné, programmé par secondes. Et en troisième lieu, dans la plupart des cas, les enregistrements vidéo sont contrôlés par un surveillant. Autrement dit, ces ficelles seront inévitablement révélées pendant ou après l'examen.

5. Et si on mettait une personne hors de vue en train de googler des questions et de communiquer par le biais d'une oreillette Bluetooth ? J'ai trouvé la réponse, je l'ai googlée et j'ai appuyé sur « écouter » - c'est-à-dire que j'ai contourné la vérification de la détection vocale dans la salle.

La méthode est intéressante, mais d'abord, l'enregistrement vidéo et audio commence quelque temps avant le début effectif de l'examen. Avant l'examen le surveillant peut demander au candidat de démontrer l'absence de casque dans les oreilles ou d'inscriptions au stylo sur la paume des mains, et d'activer une vue à 360 degrés de toute la salle. Nous avons eu des cas où, dans de tels moments, une personne a rampé de sous la table et est sortie du cadre en courant. Ou nous avons entendu : « J'ai la feuille de triche ici, j'ai mon smartphone prêt, Martin, tu es là pour me guider. Ok, c'est parti ».

6. Le règlement stipule que vous devez démontrer une vue à 360 degrés de la salle avant le début de l'examen. Cela signifie-t-il qu'à ce stade, vous pouvez discrètement mettre un smartphone ou un bloc-notes sur le clavier de votre ordinateur portable ? Ou bien coller une feuille de triche directement sur l'écran ?

Non, vous ne pouvez pas faire cela. Le fait est que, selon les règles, le candidat doit prendre une photo de l'écran de son ordinateur portable avec son smartphone juste après l'examen de la salle, pour montrer la photo et ranger l'appareil mobile. En outre, le regard constant qui évite l'écran, ce qui est nécessaire pour la tricherie, sera enregistré à la fois par l'IA et par le surveillant.

Examus team

Avril 28, 2021.